Dernières neiges

Dernier jour de mai, dernières longues heures du jour alors que nous remontons les pentes redressées au-dessus de l’Ecot. La température est douce, ruisseaux et torrents débordent de vitalité. La nature explose d’odeurs et des fleurs de toutes sortes couvrent le sol. Les anémones semblent se recroqueviller au fur et à mesure que nous montons en altitude. Demain, elles s’ouvriront au soleil.

Nous nous retrouvons au refuge avec les dernières lueurs du jour et ne tardons pas à passer sous les couvertures.

Les premiers rayons du soleil nous retrouvent déjà hauts sous les séracs du glacier des Evettes, chacun dans ses pensées mais tellement heureux de nous retrouver dans ce cadre si unique après de si longues semaines d’abstinence.

Les traces du confinement se font sentir, les jambes sont lourdes et nous sommes heureux de finir cette longue arête pour retrouver le sommet et son extraordinaire panorama entre deux écharpes de brouillard.

Retour sur nos pas pour retrouver nos skis et entamer cette descente que nous avons tant attendue depuis 2 mois.

Le souffle est bien court dans les premiers virages mais le rythme s’installe et le plaisir grandit.

Une joie immense nous envahit et nous filons sans tarder vers le bas en grandes courbes cherchant la meilleure neige, la meilleure glisse.

Nous voilà déjà dans les derniers névés : pourvu que nous retrouvions la belle langue que nous avions repérée à la montée et qui coupait en deux les champs de rhododendrons pratiquement jusqu’à notre point de départ.

Nous la retrouvons et glissons avec le plus légèreté possible sur son tapis feutré : le torrent n’est pas loin dessous et nous sentons son énergie à travers le peu de manteau neigeux qui reste.

Fin de balade et fin d’une finalement bien belle saison.

Nous resterons sur notre faim bien sûr en pensant à ces belles semaines de beau temps et à tous nos projets que nous n’avons pas pu mener à bien, mais nous allons redoubler d’énergie la prochaine saison et rattraper le temps perdu, je vous le promets.

Passez toutes et tous un bel été et à très vite pour partager la joie d’être ensemble.

Philippe